En réseau

L’ENT, il l’attendait avec impatience. Dès son arrivée en région Midi-Pyrénées après un passage par les académies d'Orléans-Tours et Montpellier, Jamel el Ayachi, Principal du collège André Saint-Paul au Mas d’Azil s’est immédiatement emparé de l’ENTmip, conjuguant son utilisation avec celle des réseaux sociaux pour mettre en avant les projets des élèves et des enseignants.
 

Visibles

Avec un fil Twitter, des comptes Pinterest et Google +, ainsi qu’une chaîne Youtube, le collège André Saint-Paul est bien présent sur les réseaux sociaux. Des projets interclasses aux concours et aux voyages, tout ce qui se passe au sein de l’établissement est ainsi relayé en image et en vidéo. Cela n’a pas toujours été le cas : « Avant mon arrivée, les projets menés au collège étaient très nombreux…mais personne n’était au courant ! », explique le Principal, « tout était très confidentiel. Pour rendre visible ce qui se fait, je me suis appuyé sur les outils numériques». A commencer par l’ENT, qui est aujourd’hui la clé de voûte de la stratégie de communication de l’établissement.
 



Lorsque Jamel el Ayachi a  pris ses fonctions il y a deux ans, l’ENT était en jachère. Ses fonctionnalités n’étaient pas exploitées :« C’était encore une coquille vide, il y avait seulement une rubrique contact et les mentions légales. Notre premier travail a été, avec les personnes ressources de l’établissement et la vie scolaire, de réfléchir à l’architecture globale de notre portail. Nous avons  ainsi créé des rubriques nouvelles - actualités, revue de presse, informations pédagogiques et administratives etc. que nous alimentons très régulièrement. L’ENT nous permet à la fois de centraliser les informations et de les hiérarchiser. »


L’ENTmip, un moyen de valoriser le travail des élèves et des enseignants.

Dès qu’un événement a lieu au collège, il est relayé sur la page d’accueil de l’ENT  et sur les réseaux auxquels est abonné l’établissement. « Ils donnent à voir la vie du collège, tout simplement », résume le Principal. On retrouvera par exemple sur Pinterest les photos des sorties et des visites à l’extérieur bien sûr, mais aussi celles des activités qui se passent à l’intérieur même du collège : la dictée solidaire des collégiens pour lutter contre les leucodystrophies, la préparation du repas de fête à la cantine, le travail effectué avec un artiste en résidence etc.


« Rendre visible ce qui se fait est fondamental » explique Jamel el Ayachi, «avant, il n’y avait aucun moyen de montrer combien l’établissement était dynamique et le collège souffrait d’un déficit d’image auprès des parents. Nous perdions des élèves. Aujourd’hui, l’image du collège a radicalement changé, nous n’avons plus aucune demande de dérogation…nous attirons même des élèves du privé ! ».

Améliorer la communication sur la vie quotidienne du collège a également eu un effet bénéfique en interne : «  Les professeurs sont contents de voir que leur travail est reconnu, et de savoir ce que font les autres, cela leur donne des idées nouvelles de coopération. Et puis c’est aussi un peu à qui sera en tête dans les actualités de l’ENT ! Bref, cela crée une émulation. »


La Suite….

Aujourd’hui, c’est Jamel el Ayachi qui s’occupe de gérer et d’animer les différents comptes de l’établissement. C’est aussi lui qui prend les videos et en fait des films : « Techniquement, c’est très simple. La plupart des vidéos sont prises depuis mon téléphone portable, et j’ai appris par moi-même à les monter. En revanche, c’est chronophage. En ce moment, je suis dans une phase de transmission : je forme les enseignants pour qu’ils deviennent acteurs. »


  Lipdub en classe d'Espagnol diffusé sur la chaîne Youtube du collège


Et pour cela, rien de tel qu’une formation par les pairs qui débute prochainement avec une enseignante de Bordeaux rencontrée à Ludovia. « Le message passe toujours mieux lorsque c’est un enseignant qui s’adresse aux autres enseignants. De mon côté, j’essaie d’inspirer, de susciter l’envie de faire, de sortir d’usages très traditionnels de l’ENT comme les notes, les absences ou le cahier de textes. Mais pour que le message passe bien, le plus efficace, c’est qu’un autre professeur vienne leur montrer comment faire autre chose sans investir trop de temps. »

La dernière étape sera celle de la formation des élèves. « J’aimerais les responsabiliser pour qu’ils deviennent autonomes », explique le Principal, « j’envisage de commencer par une petit groupe : ils seraient un peu les reporters du collège et je leur apprendrai à monter les vidéos. Après ils se débrouilleront ». Pour l’heure, les élèves voient surtout comment les réseaux sociaux peuvent être utilisés, « Et qu’il n’y a pas uniquement Facebook », ajoute le Principal.

Et si vous aussi, vous souhaitez suivre la vie du collège du mas d’Azil, rendez vous sur leur portail ENT !

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

Modifier le commentaire 

par les partenaires de l'ENTmip le 06 nov. 2014 à 18:57

haut de page