L'ENT de tous

Le plus souvent ce sont les élèves, leurs parents et les enseignants qui sont invités à témoigner de leurs usages des ENT. Cependant, d’autres professionnels qui participent au quotidien à la vie des établissements  sont amenés à utiliser les ENT : les équipes de direction et de vie scolaire bien sûr, mais aussi d’autres personnels, nombreux et aux profils variés (pour en savoir plus, consultez, la rubrique « Autres utilisateurs »).

Signalétique - Crédit : Gilles Bassignac

Pour  cet article, la parole est donnée à trois d’entre eux :

  • Tiphaine Clere, infirmière du collège Jean Monnet de Castres,
  • Évelyne Bessières, conseillère d’orientation psychologue du collège Olympe de Gouges de Montauban,
  • Éric Saulières, adjoint au chef de travaux du lycée Déodat de Séverac.

 

L’ENT au service de la communication


Pour Tiphaine Clere, les usages de l’ENTmip ont débuté avec l’ouverture d’une rubrique « Infirmerie » sur l’ENT du collège Jean Monnet.

« Je me sers de la rubrique pour transmettre diverses informations concernant la santé, l’hygiène et le bien être. Par exemple, en ce moment, nous travaillons sur le thème de la nutrition dans le cadre de l’éducation à la santé. Je mets donc le sujet à l’honneur sur la page d’accueil.  Le blog de la rubrique me sert à publier des actualités, par exemple pour annoncer le retour des poux dans l’établissement et recommander quelques comportements simples pour limiter leur multiplication. »


L’ENT au service de la planification


En tant que conseillère d’orientation psychologue, Evelyne Bessières intervient dans plusieurs établissements. Depuis plus de 4 ans, elle utilise l’agenda de l’ENTmip du collège Olympe de Gouges et du lycée Michelet pour planifier ses rendez-vous avec les élèves et les parents d’élèves.


« Les élèves et les parents prennent rendez-vous auprès des CPE qui réservent un créneau dans mon agenda et remettent à l’élève un billet indiquant le jour et l’horaire retenus. J’exerce dans trois lieux différents et l’ENT facilite la planification et l’organisation de mon emploi du temps ».

 
L’agenda est ouvert en lecture aux professeurs afin qu’ils puissent consulter les disponibilités de la conseillère d’orientation psychologue mais aussi pour leur permettre le cas échéant de vérifier que leurs élèves ont bien sollicité un rendez-vous. Pour améliorer la  cohérence du suivi des élèves, Évelyne Bessières fait un compte rendu de ces rendez-vous aux professeurs : « Pour l’instant, je n’utilise pas encore l’ENT pour ces échanges avec l’équipe enseignante ».


L’ENT au service de l’organisation


Eric Saulières est adjoint au chef de travaux du lycée Déodat de Séverac. Il y a deux ans, il a choisi d’utiliser l’ENTmip pour faciliter la gestion du suivi des stages.

« Nous établissons environ 850 conventions de stage par an, c’est lourd à gérer. L’équipe de direction doit à tout moment pouvoir entrer en contact avec l’entreprise qui accueille un élève. Nous avions besoin d’un outil qui nous permette de recenser et de partager les informations relatives aux stages : périodes de stage par classe, pour chaque élève, nom et coordonnées de l’entreprise qui l’accueille en stage, date d’édition de la convention, etc. Je tiens ces données à jour dans une base Access et je fais régulièrement des extractions que je mets à disposition sur l’ENTmip. Par exemple, à l’approche des départs en stage, la demande des professeurs principaux va croissante. La dernière semaine avant le départ des élèves, j’actualise une fois par jour le fichier sur l’ENTmip. Ça nous facilite beaucoup les choses, à moi comme aux professeurs. Je fais également des extractions à l’attention de la secrétaire du proviseur adjoint qui se charge de pointer les conventions qui nous sont retournées signées. Ça fonctionne bien. »
 

Modifier le commentaire 

par les partenaires de l'ENTmip le 06 sept. 2013 à 14:36

haut de page